mercredi 27 novembre 2013

LES VRAIS CHIFFRES DE LA DéLINQUANCE par "LA DOCUMENTATION FRANçAISE"

Les chiffres de la délinquance pour l'année 2012 ont été rendus publics dans un rapport publié par "La Documentation Française". La lecture de ce document est très intéressante. Il peut en effet apparaître à nombre de Marmandais que la commune ait conquis un calme relatif, après avoir été citée en "exemple" dans la presse nationale comme une des zones les plus touchées par les cambriolages. L'absence de faits relatés est telle, que nombre d'entre nous se sont étonnés d'apprendre que la sécurité restait une des préoccupations premières de nos concitoyens. Effet de masse et de rumeurs pensions-nous.

Mais la réalité est toute autre. Voici le tableau qui explique pourquoi les Marmandais restent très sensibles à tout ce qui touche de près ou de loin à la sécurité de leurs biens et de leur personne. On y découvre avec effarement qu'entre 2011 et 2012 sur le territoire géré par la compagnie de gendarmerie de Marmande, les atteintes aux personnes ont augmenté de 39% et les atteintes aux biens de 8%. 

Le sentiment de nos concitoyens n'était donc ni décalé, ni exagéré, simplement conforme à la réalité. Car au total, la délinquance a augmenté de 12% sur l'ensemble de la zone gendarmerie de Marmande.

Fallait-il tenir ces chiffres cachés ?










Délinquance constatée par la compagnie de gendarmerie de Marmande


2011 2012 Evolution







Atteinte volontaire à l'intégrité physique 307 427 39,00%

violences physiques non crapuleuses 200 254 21,20%

violences physiques crapuleuses 24 26 8,00%

violences sexuelles 32 50 56,20%

menaces de violences 51 97 90,10%







Atteinte aux biens 1914 2084 8,80%







Escroqueries financières 422 445 5,45%







Criminalité organisée 10 12 20,00%







Infractions relevées par les services 142 210 47,80%

infractions à la législation sur les stupéfiants 81 159 96,30%












source: http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/134000490/




4 commentaires:

Dehaine Bernard a dit…

Non ces chiffres doivent être portés à la connaissance de tous. L'évolution n'est pas satisfaisante, Toutefois ayant oeuvré un peu dans le domaine de la sécurité, je ne crie pas à la catastrophe. Les plaintes sont-elles enregistrées avec plus de sérieux ou faisaient-elles l'objet de main courante l'année précédente ????
Je tiens à souligner qu'avec l'action menée par les gendarmes certains "dealers" ne sont plus autant visibles alors qu'avant même signalés à la Police Nationale ils pouvaient allègrement poursuive leur activité en toute quiétude.

Daniel Benquet a dit…

Un chiffre est tout de même inquiétant, celui des atteintes aux personnes qui affiche une progression de 39%. C'est là que se situe la véritable insécurité, celle qui inquiète. En revanche l'augmentation des cas de trafic de stupéfiants est un chiffre qui cache une bonne nouvelle puisqu'il correspond en principe à des affaires dont les dealers ont été identifiés. Il traduit donc l'efficacité des forces de gendarmerie et non une augmentation du problème de vente ou d'usage de substances illicites.

Anonyme a dit…

Bonjour, en réponse à Mr Dehaine qui se dit "ayant un peu œuvré" dans le domaine de la sécurité...... ce qui laisse largement planer un doute sur ce qu'il y faisait bref...Ancien policier du commissariat, je ne peux vous laisser vous arroger le droit de critiquer les fonctionnaires de police qui y travaillaient. Sans entrer dans les détails, la plus grosse prise de cachets d'ecstasy d'aquitaine des années 2000 a été réalisée par les policiers de Marmande (plus de 2500 cachets) . Les dealers étaient largement sous pression car à l'époque le procureur qui chapeautait les enquêtes était un vrai magistrat soucieux de la sécurité. Alors ne parlez pas sans savoir, je vous en remercie d'avance !

Dehaine Bernard a dit…

Ce blog n'est pas le lieu pour vous répondre m "Anonyme" . Planez où vous voulez et doutez de mes activités dont je n'ai pas à rougir. Je ne mets pas l'ensemble du personnel PN dans le même panier. Je vous suggère simplement de méditer sur l'enquête menée par des "boeufs carottes" une certaine année avant le transfert de compétence Police Gendarmerie .
Mr Dehaine Bernard qui n'a pas l'habitude de se cacher comme certains